Humeur Lifestyle

5 astuces pour parler et habituer son oreille dans un pays étranger

Quand je suis arrivée à Brighton, avec un petit niveau d’anglais à savoir A2, je n’ai pas eu de mal à m’adapter. En effet, je vous le disais ici, les gens sont gentils en général et font des efforts pour te comprendre. Mais à part dire que je voulais manger sur place ou à emporter, parler à ma famille d’accueil et à mon chef… C’était limité. Et il est nécessaire de rajouter pour ceux qui ne me connaissent pas, que je suis plutôt du genre introvertie, je ne vais pas aller parler pour rien à n’importe qui.

Se retrouver dans un pays étranger n’est pas chose aisée, surtout quand ce n’est pas pour les vacances.

Alors je vous propose quelques astuces plus ou moins onéreuses, pour avoir l’occasion de parler et d’améliorer la compréhension d’une langue dans un pays étranger.

5 astuces pour parler et habituer son oreille dans un pays étranger, parler, écouter

1- Prenez le bus

J’avais une carte de transport donc à part dire bonjour, merci et au revoir au chauffeur… Pas de discussions en vue. Mais détrompez-vous, c’est ici que l’on m’a souvent parlé. Par exemple, quand je patientais à l’arrêt de bus, après avoir aidé une personne a ramasser son sac, la conversation s’est engagée. Ou quand un mec bourré commence à vous parler (en toute gentillesse). Ne vous braquez pas. Souvent ils aiment la France donc ça fait un bon sujet de conversation et les gens s’intéressent et vous demandent pourquoi vous êtes là etc… Et ils ne font pas les gros lourds en général, en tout cas pour ma part je n’ai pas eu de problème.

2- Etre en famille d’accueil, air bnb ou couchsurfing

La famille d’accueil est quand même un endroit où j’ai pu discuter de tout et de rien. Cela reste des conversations faciles mais c’est toujours ça de prit. Pareil pour les air bnb (principalement si vous réservez qu’une chambre) et surtout le couchsurfing, vous discutez avec vos hôtes, vous pouvez même avoir des conseils sur les activités à voir et à faire aux alentours.

3- Dans des cafés et pubs

Évidemment, en Angleterre vous pouvez facilement vous retrouver dans des pubs. Ce n’est vraiment pas mon endroit de prédilection mais pourquoi pas. Surtout si vous avez déjà l’oreille aguerrie car ici il y a de la musique forte partout. Si comme moi vous êtes trop discrète pour entamer la conversation, il existe des cafés d’échanges. Alors c’est surtout international donc vous aurez tous les accents possibles mais c’est bien pour s’entrainer. On m’a donné l’adresse trop tard mais à Brighton, au Calvary International Café, qui propose  tous les samedis de 19h à 21h, des jeux, apéros, conversations en anglais…

4- Allez au cinéma

J’y vais déjà tout le temps en France et c’est le même prix, donc pourquoi j’aurai changé mes habitudes ici. J’aime trop ça pour le délaisser. Et c’est vraiment un bon moyen d’habituer votre oreille à la langue. Bien sur, n’y aller qu’une fois ne suffit pas. Et d’ailleurs, ce sera en anglais Américain (ça peut gêner certains mais pour moi peu importe). C’était vraiment dur et fatiguant pour moi au début, et encore on choisissait des films simples. Je comprenais le principe mais pas les phrases, encore moins les blagues. Ok, j’ai toujours du mal à comprendre les blagues mais ça s’améliore. Avec le temps, c’est devenu beaucoup plus simple donc je recommande. Et si vous n’avez pas le budget, il y a toujours Netflix, l’ami toujours dispo.

5- Allez chez le coiffeur

Je ne vais pas hyper souvent chez le coiffeur en France… Donc je n’y ai pas pensé tout de suite mais quand il a été nécessaire de faire mes racines. J’ai prit mon courage à deux mains et j’ai demandé un rendez-vous dans un salon hyper sympa, North Laine Hair Co. J’ai été très bien accueillie, tout a été fait pour que je comprenne bien lors du 1er rendez-vous. Dans ce salon, il dure 15 minutes, c’est pour définir ce que vous voulez faire et tester la couleur derrière l’oreille pour savoir si vous ne ferez pas d’allergies. Vous pouvez ensuite prendre un RDV 48h après. C’est un budget certes, mais je regrette de ne pas y avoir été plusieurs fois. Surtout de ne pas y avoir pensé avant. C’est vraiment l’endroit où tu discutes avec ton coiffeur, tu peux lire des magazines dans la langue et écouter des bribes de conversations des clientes. Certes, le vocabulaire autour des cheveux ne vous sert pas tous les jours, mais j’ai vraiment apprécié l’expérience.

5 astuces pour parler et habituer son oreille dans un pays étranger, parler, écouter

Et voilà, je vous ai partagé en gros, ce que j’ai retenu de mon expérience à Brighton et m’a permis d’être plus à l’aise avec la langue anglaise. J’espère que ce petit article vous servira.

Je suis sure que vous avez d’autres astuces à nous partager, c’est le moment ^^

Article écrit par Laurie

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Comments

  1. Hugo

    29/05/2018 at 10 h 16 min

    Bonnes astuces, a part rester plus longtemps je vois pas autre chose pour progresser. Pour ma part c’est les pubs qui m’ont fait le plus progresser :p. Car c’est la ou l’oreille devait faire le plus d’effort.
    Aussi, le jargon britannique est plus fournis que l’americain, il peut donc y avoir un temps d’adaptation pour les gens habitués a l’anglais des series americaine 😉 .

    1. Tea & Poppies

      29/05/2018 at 16 h 18 min

      Hihi oui les pubs c’était encore dur pour moi ! C’est sur que 3 mois ça ne suffit pas 🙂

  2. Ornella

    29/05/2018 at 14 h 58 min

    J’ai la chance d’être bilingue anglais, mais bon, il y a des moments où même cette langue là ne suffit plus.

    1. Tea & Poppies

      29/05/2018 at 16 h 17 min

      C’est génial déjà d’être bilingue ! Tu as appris grâce à l’école, les séries ? En vivant à l’étranger?

  3. Dexy

    01/06/2018 at 23 h 42 min

    Très sympas ces astuces, je pars justement à Lisbonne demain en immersion donc je vais essayer de me faire à la langue portugaise et d’en apprendre quelques notions 😀

    Bisous ♡

  4. celine

    13/06/2018 at 18 h 46 min

    Hello 🙂 Je suis allée un an en Erasmus à Liverpool et au début malgré mon bon niveau c’était galère avec l’accent, mais en sortant et en faisant des connaissances on parle très vite de manière plus fluide. Et il faut également tenter le cinéma, lire la presse pour aider.

    Des bisous ❤

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.