Lifestyle Rencontre

Rencontre : Pachamama, les sacs made in Bolivie

Avec Laurie, on a eu un gros coup de cœur pour Juliette, Gaétan et leurs sacs à dos fabriqués éthiquement en Bolivie. C’est totalement par hasard que nous les croisons dans Pop’Up store où nous avions rendez-vous avec une marque tout à fait différente. On discute, on accroche. Et ça tombe bien, je suis à recherche d’un beau sac à dos, solide et confortable pour voyager avec tout mon matériel de travail. Comme quoi, les rencontres ! Alors, fidèles à nous-mêmes, on a souhaité vous les présenter et partager cette belle découverte.

PACHAMAMA : les sacs à dos en cuir faits mains en Bolivie

Pachamama, photo, sac, cuir, fabriqué en Bolivie, marque éthique, sac-à-dos, sac de voyage, Juliette, Gaétan, créateurs, entrepreneurs

Nous rejoignons Gaétan et Juliette à la boutique Ulule, où sont exposés leurs trois modèles de sacs – le petit Lou, notre chouchou le Gabi et le grand Joe – le temps de leur campagne de financement participatif. Campagne qui, avouons-le, a largement explosé ! Joignez-vous à nous, on vous les présente !

L’histoire des sacs PACHAMAMA commence par le voyage de leurs créateurs en février 2017. Ce couple de français vivant alors à Bruxelles décide de partir voyager pendant 6 mois, comme ça, presque sur un coup de tête. Les billets réservés deux semaines avant leur départ en poche, ils s’envolent pour  l’Asie et l’Amérique du Sud.

Au fil de leurs aventures, ils tombent  littéralement sous le charme de la Bolivie, où ils s’installent pendant un mois. Gaétan et Juliette font la connaissance de plusieurs artisans et découvrent l’art des sacs boliviens : en cuir, faits main. Pour l’anniversaire de Juliette, Gaétan lui en offrira un sac typique, qu’elle gardera précieusement jusqu’à son retour en France.

Pachamama, photo, sac, cuir, fabriqué en Bolivie, marque éthique, sac-à-dos, sac de voyage

« Aujourd’hui, on n’a plus envie de travailler pour quelqu’un qui gagne plus d’argent que ce dont il a besoin. On veut bosser pour notre propre entreprise où on peut avoir de l’impact. »

De retour dans leur pays natal, la tête et les bagages pleins de souvenirs, Juliette retrouve rapidement un travail, mais Gaétan choisit de prendre le temps. Marqué par ce voyage, le retour à un rythme « traditionnel » est plus difficile. C’est là que tout commence. Les interrogations, les sacs… Les sacs ! « Mais Juliette, on ne pourrait pas créer quelque chose avec ces sacs ? »

Deux mois de discussions s’ensuivent : dessins, choix des matières, design… Comment rendre cet objet traditionnel plus tendance, plus ergonomique ? Ils décident alors d’allier le savoir-faire manuel et qualité de fabrication bolivienne à un design contemporain qu’ils retravaillent avec goût. Un équilibre qui fait tout le charme de cette jeune entreprise. Ils se lancent !

Gaétan repart alors en Bolivie pendant un mois pour donner vie à ce projet, comprendre le système de production bolivien, trouver l’entreprise qui saura répondre à leurs envies, leurs besoins et aussi les rassurer sur la qualité et l’éthique de leurs sacs. Ils sélectionnent alors un atelier labellisé Commerce Équitable et travaillent main dans la main avec le maître maroquinier de l’atelier pour donner vie à leurs prototypes. Ils mettent aussi en place une charte de qualité pour être sûrs d’avoir des produits toujours parfaits.

« Les sacs Pachamama sont cousus avec des machines pour chaussures, afin de travailler un cuir plus épais et d’avoir des sacs plus résistants. »

En juin 2018, Gaétan et Juliette lancent leur campagne de financement participatif, un bon moyen de voir comment leur marque va être accueillie par les consommateurs et de récolter assez de fonds pour pouvoir lancer la première production. En deux jours, ils dépassent leur objectif. Heureux et rassurés : Pachamama prend réellement vie.

Pachamama, photo, sac, cuir, fabriqué en Bolivie, marque éthique, sac-à-dos, sac de voyage

Quel avenir pour les sacs à dos en cuir bolivien Pachamama  ?

Ensuite, ces deux jeunes entrepreneurs veulent prendre le temps pour savoir où aller. Pas de nouveaux produits prévus, bien qu’ils en aient très envie. Mais peut-être de nouveau coloris pour varier les plaisirs ! Pour le moment, Juliette et Gaétan réfléchissent à monter une boutique en ligne pour vendre leurs sacs en direct et à démarcher des concepts-store pour se rendre visible.

Et quand on leur demande ce qui a été le plus difficile dans cette aventure, ils se regardent et répondent du tac au tac :
– « Le prix, gros sujet ! On a aussi évalué le prix de nos sacs à dos en fonction des prix que nous, nous mettrions dans ce type de produits »

Pachamama, photo, sac, cuir, fabriqué en Bolivie, marque éthique, sac-à-dos, sac de voyage

Ils s’accordent aussi pour dire que qu’un bon projet c’est aussi avoir une bonne équipe :
« – Entourez-vous des bonnes personnes ! Habituellement, les créateurs réfléchissent peu à l’avenir de leur entreprise… Ils se lancent sur un coup de tête, un concept ou une idée et n’imaginent pas ce que cela pourrait être dans trois ans… Nous, avec nos études et nos compétences respectives, on a tout de suite tout évalué : la logistique, la production… Mais, il fallait que le projet corresponde nos envies et qu’il plaise ! Alors pour ça, on s’est entourés car ne connaissant pas le design, nous avons travaillé avec des spécialistes, à l’écoute de chaque conseil.

Découvrez le projet Pachamama jusqu’au 24 juin sur Ulule. Virginie attend septembre avec impatience pour partir en voyage avec son Gabi noir sur le dos (joliment porté par Laurie sur les photos). 😉

Et puis… Notre petit doigt nous dit que vous allez encore entendre parler de cette belle marque éthique ici ! #teasing

Article écrit par Virginie et Laurie

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Comments

  1. Ornella

    13/06/2018 at 15 h 48 min

    WOW, c’est vrai qu’il sont très jolis, mas je ne sais pas si c’est éthique au final d’acheter un sac fait en Bolivie. C’est une vraie question que je me pose !

    1. Tea & Poppies

      25/06/2018 at 10 h 15 min

      Coucou Ornella,
      Par qu’entends-tu par « éthique » alors ? 😉 C’est vis-à-vis du transport ?
      Parce que que ce soit pour le travail, l’atelier est labelliser commerce équitable, ce qui en fait endroit où les travailleurs et leurs conditions de travail sont respectés.
      Le cuir utilisé vient de la peau des animaux tués pour l’alimentation (la peau est ensuite récupérée est tannée, il n’y a pas d’abatage juste pour produire le cuir des sacs). Pour moi, c’est vraiment éthique et transparent comme production, tu sais d’où vient chaque matière de ton sac et que tout au long de la chaine de production, le travail de chacun est respecté.
      La Bolivie a un savoir faire qu’il est intéressant d’exporter aussi, qu’en penses-tu ?

      Belle journée,

      Virginie

  2. Dexy

    15/06/2018 at 17 h 47 min

    Ces sacs à dos sont très jolis et ils ont l’air super pratiques ! 🙂

    Bisous ♥

    1. Tea & Poppies

      25/06/2018 at 10 h 15 min

      Oui ! Et ils sont très confortables aussi ! On adore 😉

      Bisous !

  3. Mara

    25/06/2018 at 21 h 10 min

    Coucou ma belle! Merci beaucoup tu es un amour ! Canon ce sac j’adore!! Plein de bisous <3

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.