Lifestyle Rencontre

Rencontre: Virginie, créatrice de Vivifromage

Nous vous avons dévoilé la semaine dernière, notre jolie collaboration avec Virginie, créatrice de la marque Vivifromage ! Si vous n’avez pas encore fait les petits curieux, il s’agit d’une marque de vêtements faits main classes ou décalés. Mais comme d’habitude, nous ne pouvions en rester là ! Nous aimons connaitre tous les petits secrets de nos collaborateurs. On a envie de savoir qui sont ces personnes authentiques, qu’ils sont comme nous et que nous nous en inspirions. Nous ne nous gênons donc pas pour leur poser toutes nos questions. Vous aussi vous êtes curieux ?

Rencontre avec Virginie Janin-Révil créatrice de la marque Vivifromage - vêtements français et artisanaux faits main dans son atelier à Chambéry

Alors partons à la rencontre de l’entrepreneuse

qui se cache derrière Vivifromage

 

Qui es-tu ?

Je suis Virginie, j’habite à Chambéry en Savoie et j’ai 33 ans. Je suis la créatrice qui se cache derrière Vivifromage  😉
Côté vie privée, je suis mariée et j’ai 2 petits garçons de 2 et 4 ans.

Vivifromage c’est quoi ?

Une ligne de prêt-à-porter pour femme confectionnée artisanalement en France. Mes créations sont colorées, décalées, atypiques ! Elles sont destinées à des femmes qui recherchent l’originalité et le confort et qui sont sensibles au fait main.

Rencontre avec Virginie Janin-Révil créatrice de la marque Vivifromage - vêtements français et artisanaux faits main dans son atelier à Chambéry

Quelles sont les valeurs de ta marque ?

J’ai plusieurs objectifs.
D’abord la singularité : il n’y a pas de travail à la chaine. Chaque vêtement est une pièce unique, ce qui est un vrai plaisir sur le plan créatif pour moi qui couds tous les articles. C’est aussi la garantie d’avoir un vêtement totalement unique pour ma cliente. Elle a également la possibilité de passer une commande sur mesure pour personnaliser au maximum la pièce qu’elle recherche. Je travaille seule dans mon atelier, et ces conditions de confection à toute petite échelle me permettent d’être vigilante sur la qualité et l’originalité des vêtements que je propose, bien loin des conditions de production des grandes marques de l’habillement.

Ensuite, je suis sensible à la question de l’éco-responsabilité, l’environnement étant très mis à mal par l’industrie de la mode qui est l’une des plus polluantes. Dès mes débuts, j’ai imaginé une gamme “eco-friendly” dans un esprit récup’ et à petits prix en donnant une seconde vie à des vêtements ou tissus anciens ou d’occasion. Depuis quelques mois je propose également des articles 100% tissus bio en essayant de limiter au maximum le surcoût engendré par rapport aux tissus standard.

Comment et pourquoi as-tu commencé la couture ?

C’était à la base un loisir, que j’ai découvert pendant mes études universitaires lorsque ma sœur et mon mari m’ont offert ma première machine à coudre. Le loisir a prit de plus en plus de place, dans ma tête comme dans mon appartement de l’époque  😉  Je me destinais à l’enseignement et à l’heure de passer les concours, la passion a été plus forte. J’ai finalement décidé de me lancer professionnellement dans ce secteur.

Rencontre avec Virginie Janin-Révil créatrice de la marque Vivifromage - vêtements français et artisanaux faits main dans son atelier à Chambéry

T’es-tu directement lancée dans l’entreprenariat ?

J’ai commencé à vendre mes créations sur eBay alors que j’étais encore étudiante, pour éviter d’accumuler les vêtements chez moi ! J’ai rencontré un certain succès, ce qui m’a ensuite fait envisager d’en faire mon métier. Il m’a fallu beaucoup de temps pour sauter le pas et créer officiellement mon entreprise en 2010.

Quelles sont tes inspirations ?

Elles sont partout et elles évoluent tout le temps ! La musique, le cinéma, les saisons, les couleurs, les textures, tout peut être à l’origine d’une idée. Comme mes inspirations sont variées, le style de mes créations l’est également. Je n’aime pas me cantonner à un univers.

Quelles ont été tes difficultés ?

C’est très dur de gérer toutes les casquettes lorsqu’on s’occupe seul(e) de son entreprise : au delà du temps consacré à la création pure qui est bien sûr ce que je préfère, il y a le temps à consacrer à la comptabilité, à la gestion des commandes, à la communication, que j’ai découvert sur le tas !
Étant de nature assez solitaire, je me plais dans mon petit atelier dans le confort de mon appartement, mais c’est aussi synonyme d’isolement.

Et tes meilleurs souvenirs ?

Sur le plan personnel, c’est un défilé en 2008 auquel j’ai participé en tant que jeune créatrice, et ma famille très proche et mon mari y ont assisté. J’étais très fière de les voir dans le public tandis que je saluais la foule depuis le podium.
Sur le plan professionnel, c’est certainement lorsque je confectionne des robes de mariée. J’ai commencé à en faire en 2012 après mon propre mariage, et je suis toujours très émue d’être associée à des journées dont les gens se souviendront toutes leurs vies.

Rencontre avec Virginie Janin-Révil créatrice de la marque Vivifromage - vêtements français et artisanaux faits main dans son atelier à Chambéry
Si tu pouvais recommencer aurais-tu exactement le même parcours ou tu ferais quelques modifications ?

J’ai très souvent regretté de ne pas avoir fait d’école de stylisme. Avec le recul, je me dis que clairement des études dans le domaine m’auraient fait gagner du temps sur le plan technique par rapport à mon apprentissage en autodidacte mais peut-être au détriment de la singularité ? J’aime penser que mon parcours atypique a un sens et que rien n’est formaté chez moi  😉

Est-ce que la maternité a changé ta vision des choses sur l’entreprenariat? On imagine que tu as dû adapter ton organisation.

J’écris ces lignes alors que mon fils ainé est à l’école et que mon petit dernier est à la sieste, donc oui, j’ai dû totalement revoir mon organisation depuis que je suis maman  😉
Avant j’avais un rythme très anarchique, il m’arrivait de travailler 15h par jour puis plus rien pendant 2 ou 3 jours. Je me levais tard le matin, je travaillais très souvent dans la soirée… À l’arrivée de mon premier bébé j’ai dû trouver un nouveau rythme, plus régulier, plus ordonné. Mes journées sont bien remplies, je n’ai pas le temps de m’ennuyer !

Ce qui est très positif c’est que devenir mère m’a aidé à beaucoup relativiser sur mes attentes vis-à-vis de mon entreprise. Et dédramatiser ce que j’aurais pu autrefois considérer comme des échecs. Mais ça m’a aussi ouvert les yeux sur l’importance fondamentale de mon activité : ça aurait été un crève-coeur d’arrêter totalement pendant plusieurs années pour me consacrer exclusivement à mes enfants. Pour essayer de m’y retrouver sur tous les plans, j’ai fait le choix de ralentir un peu la production pour aussi profiter de leur toute petite enfance.

Rencontre avec Virginie Janin-Révil créatrice de la marque Vivifromage - vêtements français et artisanaux faits main dans son atelier à ChambéryAs-tu des conseils pour celles et ceux qui souhaiterais lancer leur boite ?

Se faire accompagner et s’informer au maximum (CCI, CMA, blogs spécialisés…) et garder à l’esprit qu’un parcours d’entrepreneur est fait de hauts et de bas. Il faut être patient et combattif !

Que te souhaite-t-on pour la suite de l’aventure Vivifromage ?

La passion est intacte malgré les années. Je devrais retrouver un peu plus de temps dès que mes deux enfants seront scolarisés. Alors il faut peut-être me souhaiter de nouvelles opportunités : des belles rencontres, des collaborations comme celle d’aujourd’hui, de nouveaux points de vente… Qui sait, peut-être même un jour une vraie boutique à moi ?  😉

Rencontre avec Virginie Janin-Révil créatrice de la marque Vivifromage - vêtements français et artisanaux faits main dans son atelier à Chambéry

C’est tout ce que l’on te souhaite chère Vivi ! L’idée d’une boutique est vraiment chouette!

Avez-vous des questions à poser à Virginie ? Lancez-vous !

 

Article écrit par Virginie et Laurie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.